• Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actus

Le Conservatoire de musique, la Médiathèque, le Millénaire-centre de culture et d’animation (CCA) et la Chaufferie Huet constituent le fameux « carré magique culturel madeleinois » dont s’exalte la majorité municipale.

L’agenda culturel est pourtant bien mince pour un tel nom et si ce carré magique est censé incarner la santé de la culture à La Madeleine comme celui de Kaldor représente la santé d’une économie, alors il est urgent d’appeler le médecin.

En parcourant l’Agenda culturel de janvier à juin 2022, nous nous interrogeons, qu’en est-il du quatrième pilier du fameux carré magique ?

La Chaufferie Huet est le fleuron annoncé de la politique culturelle de la ville avec un investissement de 5,7 millions d’euros, inaugurée après 10 ans de travaux.

Cette salle polyvalente de 315 m² peut accueillir 200 personnes assises et 950 debout et s’adapter à plusieurs configurations : théâtre, expositions, concerts, séminaires. Un bel outil. Mais que lui manque-t-il donc pour être la salle d’arts et spectacles annoncée ?

Une ambition culturelle à hauteur de l’investissement ! Si la majorité a souhaité compléter la salle déjà existante du CCA avec un tel écrin, c’est bien pour développer une offre culturelle plus importante ? Si non pour quoi faire ?

Et pourtant, la faible densité actuelle de la programmation, la communication uniquement municipale et parfois tardive des évènements sans visibilité sur une programmation annuelle, l’absence de mise en réseau avec les nombreux autres équipements culturels, les doutes sur le devenir de la salle du CCA, l’absence de programmateur artistique expliquant avant chaque spectacle le sens et l’histoire de ce que les Madeleinois et Madeleinoises s’apprêtent à voir, un budget trop faible, tout cela nous interroge. On voit bien le pilier mais où est la magie ?

Et pourquoi pas la création d’un festival annuel sur la Madeleine, reposant sur les salles de la Chaufferie et du CCA en cohérence avec les festivals déjà développés sur les communes avoisinantes ? Et pourquoi pas mettre en place des scènes ouvertes régulières qui accueilleraient les jeunes pousses de la Métropole ? Et pourquoi pas accueillir des artistes en résidence ?

La politique culturelle madeleinoise n’est pas encore à la hauteur de ses équipements. Aujourd’hui salle des fêtes municipale, la Chaufferie mérite une ouverture élargie afin de devenir enfin une véritable une salle vivante du spectacle vivant !..vivante !

Pour nous écrire et nous lire :

www.agir-avenir.org

https://www.facebook.com/agiravenir59/

contact@agir-avenir.org