• Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actus

Lors du conseil du 12 octobre 2020, la majorité a voté la réduction des subventions aux écoles de la Madeleine, publiques comme privées. Le motif ? Le confinement du 16 mars au 10 mai et la reprise progressive de l’école entre le 11 mai et le 3 juillet. Notre groupe a voté contre cette délibération.

De quoi parle-t-on ? Ce sont 11 euros par enfant qui sont versés chaque année par la Ville pour aider les équipes pédagogiques à la mise en place de projets de sorties, de découverte, de culture. C’est ainsi une dépense de 15 219 euros que la majorité municipale a décidé de réduire à 9 124 euros, soit 40% en moins pour les écoles. Rappelons que le budget de la ville est de 20 millions.

Pour quelle raison ? La COVID. C’est le principe de la double peine : non seulement l’école n’a pas pu mener son projet pédagogique à son terme mais la ville lui ampute son budget.

Comment peut-il être opportun de réduire de 40% le montant initialement prévu en cette période de crise et après un confinement qui a eu une incidence sur la sociabilisation essentielle des élèves ?

Pour faire face à une crise comme celle-ci, il est justement nécessaire, à l’opposé, de s’adapter et de se réinventer. Les enfants ne pourront vraisemblablement pas aller « hors les murs » pour une classe verte, un cinéma, un musée. Faut-il les priver d’ouverture pour autant ?

Il est possible et autorisé de leur proposer des projets permettant d’amener dans leur classe, la culture, la nature, des spectacles, etc. C’est d’autant plus important que les enfants n’ont plus accès aux structures culturelles et sportives du territoire. Cette année aura également été difficile pour les apprentissages. Des projets doivent pouvoir être financés afin de les renforcer et les diversifier.

Dans le contexte actuel, les actions en direction des enfants sont essentielles pour maintenir du lien social, favoriser la citoyenneté, identifier les possibles situations de mal-être liées à la situation exceptionnelle que nous vivons et pour leur bonheur d’écolier.

Le budget des écoles ne doit donc pas devenir une variable d’ajustement budgétaire. Soutenons-le.


www.agir-avenir.org –
contact@agir-avenir.org